Association d'éducation par le rugby et de solidarité internationale
Contactez-nous : 06 67 64 58 58 terresenmelees@gmail.com

Actualités

P. Gony : « Ce terrain, c’est le terrain du développement! »

Ce samedi 28 mai , à Satrokala, commune de 10 000 habitants isolée au beau milieu du plateau de rouge d’Ihorombe dans le centre sud de l’île, des centaines de jeunes rugby(wo)men se sont réunis pour inaugurer le premier terrain de rugby en herbe construit hors de la capitale, le 3ème de tout le pays. Plus qu’un simple lieu de pratique, ce terrain est le fruit d’un pari ambitieux lancé par Tozzi Green Madagascar, Mane et Terres en mêlées il y a 3 ans : faire du rugby et de ses vertus un outil de coopération, d’éducation et de développement pour la population locale. Après l’organisation du premier championnat national de rugby scolaire, Terres en Mêlées Madagascar vient de franchir une nouvelle étape de son existence. Pierre Gony, le fondateur et directeur de Terres en Mêlées, nous raconte, à travers l’histoire du projet, pourquoi ce terrain est une petite révolution.

L’implantation du rugby à Satrokala

“A Satrokala, le rugby a rapidement pris sa place dans le paysage. Si la commune est relativement isolée et difficile d’accès, elle comptait tout de même une école, un collège et un terrain de sport, l’ensemble construit par Tozzi Green. En 2015, Alessandro Berti, le directeur général , souhaite proposer une activité sportive régulière aux enfants du village. Sensibles aux valeurs éducatives du rugby, il se tourne naturellement vers Terres en Mêlées. Nous étions déjà actifs dans la région. Comme à notre habitude, nous sommes d’abord intervenus en milieu scolaire, en collaboration avec l’enseignant, pour bien appréhender les rites et les coutumes locales. Les profils locaux de nos éducateurs, formés à Tuléar depuis deux ans, ont facilité leur intégration, notamment auprès des familles. C’est l’un de nos atouts ” 

Face à l’intérêt croissant des jeunes du village, Terres en Mêlées et Tozzi Green décide d’ouvrir une école de rugby : La Rugby Academy Ihorombe. Une équipe éducative permanente est alors constitué pour garantir la tenue des séances hebdomadaires. Et les résultats sont à la hauteur de l’investissement. En 2017, la section scolaire féminine du village devint vice-championne de Madagascar et l’une des joueuses est actuellement en phase d’intégrer l’équipe nationale junior.

Le rugby, outil de développement

“Les résultats sportifs ne sont pas les seuls motifs de satisfaction, même si nous en sommes très fiers. Voir des filles de la brousse gagner à Tana est un petit séisme dans le sphère du rugby malgache.” se félicite le fondateur. “ Cependant, La vocation de Terres en Mêlées, c’est d’utiliser le rugby comme un outil, comme un langage, pour sensibiliser les jeunes aux enjeux sociaux et environnementaux. Essayer de leur faire comprendre, sans transgresser les codes culturels, que leurs actes ont des conséquences qui dépassent le village, la communauté, et même le pays. L’objectif final est de les voir s’engager pour le développement durable lorsqu’ils seront plus grands. C’est notre définition de l’éducation au développement.”

“Il y a d’abord eu un premier travail avec les filles. Le rugby leur a donné un moyen d’expression, de se confronter d’égal à égal avec les garçons. En 3 ans, on les a vu évoluer, affirmer leur personnalité. La réussite de la section féminine leur a apporté beaucoup de crédit, même auprès des chefs du village. Elles sont devenus la fierté de Satrokala ! En parallèle, on a lancé nos premières actions d’éducation environnementale, avec la création d’un jardin potager pour les enfants. Il faut savoir que les Barra, l’ethnie locale, pratique exclusivement l’élevage, dont l’activité est partie prenante de la déforestation. Le fait que Tozzi Green se soit implanté et qu’ils aient réussi à développer de l’agriculture durable, participant à la reconstruction de l’écosystème, est une chance inouïe pour leur développement ! A nous de faire en sorte que les générations futures puissent s’approprier ces techniques.”

Lire l’interview d’Alessandro Berti, directeur de Tozzi Green Madagascar : « Un terrain dont les jeunes seront fiers »

“Enfin, nous mettons l’accent sur la mobilité et l’ouverture sur le monde. Pouvoir participer à des tournois, parfois dans des régions très éloignées, est une opportunité exceptionnelle pour ces enfants de se confronter à d’autres réalités, découvrir d’autres cultures. Quand on connaît les difficultés de se déplacer à  Madagascar…. Aussi, la capacité d’hébergement du site permet d’accueillir des volontaires internationaux, tout au long de l’année. L’activité totalement désintéressé de ces derniers, centrée sur le partage du ballon ovale, nous aide à déconstruire les préjugés sur l’étranger. C’est un premier pas vers la coopération !”

Un nouveau terrain, des bénéfices multiples

L’arrivé de ce nouveau terrain, résultat d’un exploit agricole réussi par les équipes de Tozzi Green, offre de nouvelles perspectives de développement inédite. Que ce soit pour le village, la région, le rugby malgache ou Terres en mêlées, ce petit carré d’herbe est un moteur d’espoir.

“Pour mesurer l’impact que peut avoir un terrain de rugby sur Satrokala et la région, pas besoin d’aller chercher bien loin. Le tournoi d’inauguration nous donne déjà quelques indices. Imaginez, ce petit village a accueilli un événement rassemblant les enfants de toutes les écoles de rugby que nous avons créé, plus celle de la grande ville du coin, Ihosy. Des partenaires et des personnalités venus de tout le pays se sont réunis au milieu de ce désert de terre rouge. A la longue, on est persuadé que la répétition de ce genre d’événement peut devenir un véritable levier de croissance culturelle et économique. Ajouter-y l’effort de solidarité résultant de l’organisation. Le tournoi est l’aboutissement d’une collaboration multi-acteur impliquant les éducateurs, les joueurs, les habitants du village, des partenaires privés et institutionnels. On peut même parler de coopération internationale avec la participation de trois volontaires français dans la préparation des équipes.”

“ Ce terrain est également une chance pour le rugby malgache. Il y a quatre ans, notre arrivée sur la grande île s’est faite à la demande de Malagasy Rugby, la fédération nationale. Ils nous ont sollicité pour les aider à développer la pratique dans les provinces. Avec la création du championnat nationale scolaire l’année dernière et ce nouveau terrain, je pense que nous sommes en passe de réussir notre mission ! Nous espérons voir les joueurs de toute la région s’épanouir sur leur nouveau pré. Cet acquis peut dynamiser les compétitions fédérales et peut être, un jour, accueillir un entraînement de l’équipe nationale ! Et si Satrokala devenait un lieu de pèlerinage de tous les mordus du ballon ovale ? (rire)”

Une aubaine pour l’éducation au développement par le rugby

“Concernant Terres en Mêlées, le site donne une nouvelle dimension à nos projets, et pas seulement pour nos équipes malgaches. Nous avons désormais l’ambition de créer une véritable école de développement par le rugby. Pour cela, nous avons besoin d’accroître nos capacités de formation et de recherche et développement. Si nous avons lancé des cellules d’ingénierie en France, il nous manquait un lieu africain pour tester nos contenus pédagogiques. Les infrastructures mises à disposition par Tozzi et la création de ce terrain sont du pain béni : on souhaite désormais faire de ce site la première TEM Academy ! Ici, nous allons pouvoir accueillir des éducateurs de tous le pays pour mener des séminaires de formation. Nous serons aussi en mesure de tester l’efficacité de nos séances avant de les déployer dans nos programmes. Enfin, nous pourrons évaluer les bénéfices sur le long terme de nos actions auprès de la population locale. On sera en capacité de suivre l’évolution enfants du début de la primaire jusqu’à la fin du collège ! Ce terrain, c’est le terrain du développement “

“Enfin, on a hâte de voir comment les habitants des lieux vont s’approprier ce terrain. Grâce au rugby, nous comptons réunir autour de la table, ou du terrain si je puis dire, l’ensemble des acteurs de la vie locale pour réfléchir au développement du village.Si dans dix ans, nous pouvons montrer au monde le potentiel du rugby pour amener le développement, nous aurons gagner ! Je finirai sur une adaptation d’un adage bien connu pour résumer mes propos. Avec Tozzi Green, on a mis le terrain au centre du village”

 

Propos rapportés par

Kely Randriam

 

Ajouter un commentaire