Association d'éducation par le rugby et de solidarité internationale
Contactez-nous : 06 67 64 58 58 terresenmelees@gmail.com

Actualités

En route pour le Maroc, FADA d’un jour, FADA toujours !

Terres en Mêlées a lancé cet été le FADA TOUR 2015, du 18 juillet au 8 août, quatrième édition de ce projet franco-marocain en partenariat avec l’Association Jeunesse Rugby Aïn-Leuh (AJRA).

Nous sommes partis de Toulouse le 18 juillet à destination de Aïn-Leuh, petit village berbère niché au coeur des montagnes du Moyen Atlas marocain. Cette année, le groupe est constitué de 22 français et 30 marocains pétris de qualités humaines, de compétences et de savoir-faire.

Après 2000 km de voyage, nous arrivons à Aïn-Leuh où anciens comme nouveaux participants sont heureux de se retrouver. Après un accueil chaleureux, typiquement marocain, les français sont hébergés dans les familles du village, au coeur de la culture amazigh. Les sourires sont au rendez-vous et c’est toute une commune qui s’illumine au rythme de ces retrouvailles qui concrétisent 4 années de projet.

P1080421

Pour tisser les liens d’amitié qui uniront les deux groupes sur l’ensemble du séjour, une journée marocaine est organisée par les jeunes de l’AJRA. Au programme, visite du souk d’Aïn-Leuh dans la matinée, avec arrêt obligé à l’abri du soleil sous la guitoune (tente) pour le partage du thé. Après le repas dans les familles, l’AJRA nous convie à une après-midi typique avec plusieurs activités : détente auprès de la piscine sur les hauteurs du village, balade en forêt, cuisine dans les familles et démonstration de rugby qui s’achève par un match franco-marocain et qui suscite l’engouement de tout le village avec une victoire de 5 essais à 3 pour les français. La journée se finit en apothéose avec le repas partagé préparé l’après-midi, au rythme des chants marocains et de la derbouka et on observe des étoiles plein les yeux chez les français comme les marocains.

Le coeur du projet débute avec la préparation des activités que nous proposerons aux enfants durant le centre de loisirs, du 1er au 5 aout. Durant ces 2 jours, les jeunes se répartissent en petits groupes pour préparer puis animer des ateliers sportifs, culturels et artistiques. Théâtre, basket, cirque, chants/musique, land art ou encore environnement, chaque participant contribue à la construction des séances et apporte son regard critique et constructif en soignant la démarche pédagogique. En parallèle, une équipe se mobilise pour repeindre les murs du centre-ville et redonner un souffle de fraicheur aux rues du village.

La suite du programme est axée sur la découverte de la région d’Ain Leuh en itinérance afin de s’imprégner au mieux de l’ambiance. Nous nous rendons à pied au départ de Ain-Leuh, à Zaouia d’Ifrane, surnommé « le temple des grottes » (17 km parcourus). Située dans le Moyen Atlas, la province d’Ifrane est l’une des régions les plus riches du Maroc en terme de biodiversité. Nous nous arrêtons un instant pour admirer les majestueuses cascades de Zaouia qui offrent une vue féerique et une atmosphère particulière à ce village encore préservé du tourisme de masse. Entre balades, randonnées, détente et jeux au café, nous ne perdons pas de vue l’objectif du projet. Par petits groupes, nous parcourons le village pour proposer différentes activités de rue aux enfants : rugby, grands jeux, cirque, land art, dans une ambiance festive avec des chants, de la musique et de la peinture sur visage. À la fin de ces 4 jours, nous nous retrouvons tous sur le plateau qui surplombe le village, pour une veillée magique au coin du feu et au rythme de la musique et des chants, où le temps s’arrête l’espace d’un instant, et où il ne reste que le sourire et les yeux qui brillent sur tous les visages qui rayonnent.

Notre périple se poursuit dans le petit village d’Ait Oualla, dans la circonscription de Tigrigra, à 5 kilomètres de la ville d’Azrou. C’est ici que nous sommes accueillis en fanfare (et c’est le moins que l’on puisse dire) par l’association Arkhabil, qui oeuvre dans les secteurs de la culture, de l’éducation, de l’environnement, de la santé et du tourisme afin de promouvoir le développement global de la Région d’Ifrane. Les éducateurs de l’association Arkhabil nous sortent le grand jeu. Ils viennent nous tirer de la sieste (et ça se voit sur les visages) avec les instruments de musique traditionnelle et tout le village se rassemble autour du groupe pour danser et chanter tous ensemble dans une ambiance très festive, comme les marocains savent si bien le faire.

L’objet de notre venue et d’échanger avec les membres d’Arkhabil sur nos méthodes éducatives. La formation entre les membres des trois associations (Terres en Mêlées, AJRA, Arkhabil) se concentre sur la théorie et la pratique dans différentes activités proposées : rugby, cirque, environnement, land art, à la fois auprès des jeunes mais aussi des enfants. À la fin de ces 2 jours, l’objectif est pleinement atteint et nous mesurons l’importance d’un tel projet à la fois pour les éducateurs français et les éducateurs marocains qui montrent un intérêt, un investissement et un professionnalisme qui continuent de croitre au fil des jours. On ressent une énergie très forte pour faire bouger les choses au Maroc. Les jeunes marocains avec qui nous échangeons veulent s’investir pour les générations futures, leurs petits frères et leurs petites soeurs, qui ont le droit de s’épanouir par l’intermédiaire des activités sportives, culturelles et artistiques.

Nous retournons à Aïn-Leuh pour lancer la deuxième colonie FADA! au Maroc. Elle permet aux enfants de bénéficier des activités proposées par nos 50 éducateurs français et marocains, qui se sont autoformés durant tout le séjour. Au programme : rugby, basket, chant, danse, cirque, théâtre, land art et sensibilisation à l’environnement. L’internat qui nous accueille pour mettre en place ce programme est témoin chaque jour du bonheur que se transmettent les éducateurs et les enfants.
Une soirée très festive, avec une ambiance assurée toute la nuit, vient clore en beauté cette belle aventure franco-marocaine. Un spectacle haut en couleurs, organisé avec les enfants pour toutes les familles et les habitants d’Ain-Leuh. Tout au long de la nuit, les différents numéros ont révélé tous les efforts fournis, par chacun et chacune, adulte comme enfant, pour faire de ce FADA TOUR une expérience inoubliable !

C’est maintenant l’heure de rentrer en France. Comme chaque année, l’ambiance et chargée d’émotions. On se remémore tous les bons moments passés ensemble, on s’embrasse, on a du mal à se quitter mais ça n’est que partie remise. La préparation du FADA Tour 2016 a déjà commencé.

Un grand merci à toutes et à tous et à l’année prochaine !

Ajouter un commentaire